L’incurie dans le logement correspond à une extrême négligence corporelle de son habitation et de son corps.

En effet, l’incurie correspond à une perte des normes minimales de propreté et d’hygiène d’une personne.Certains entassent leurs affaires, amassent des papiers, récupèrent des ordures, collectionnent des objets de tous genres, se laissent parfois envahir par des animaux, insectes ou encore des déchets, au point de rendre leur espace de vie inhabitable, sale et dangereux pour leur santé ou celle de leurs voisins.Les locataires comme les propriétaires occupants sont concernés.

Dans leur champ de compétences, les mairies disposent notamment d’une procédure visant la résorption rapide des désordres constatés dans l’habitat, lorsque ceux-ci constituent un danger pour l’occupant ou le voisinage.

Toutefois, si la mise en œuvre de cette procédure peut s’avérer nécessaire, dans certains cas, pour mettre fin à un danger imminent pour la santé, elle peut également provoquer une aggravation du mode d’occupation du logement ou de l’état psychique de l’occupant.

Plusieurs législations encadrent et vienne légiférer ce type de situation : 

  • L 1311-4 du Code de la Santé Publique
  • L 541-2 et -3 du Code de l’Environnement
  • 808 et 809 du Code de Procédure Civile

Les conséquences de l’incurie

Du point de vue étymologique, l’incurie signifie l’absence de souci de soi ou d’autrui. C’est donc un abandon total des conventions sociales et une négligence extrême de soi-même. L’incurie caractérisée par un manque d’hygiène et de soin de soi-même.

L’incurie apparaît fréquemment chez les personnes atteintes de psychose, de graves dépressions ou de démences également. Parfois, la personne ayant cette maladie peut être indifférentes aux conséquences de sa propre incurie.

Dans la journée d’actes de la journée d’étude annuelle de l’ORSPERE-SAMDARRA, avec le soutien de la DGS, une équipe multidisciplinaire apporte certains traits de personnalité de personne en situation d’incurie du logement.

Donc le premier, certain rapport aux choses, essentiel pour parler de Diogène avec ses deux aspects qui sont le collectionnisme, collectionner des objets (habits, journaux, objets divers), et l’aspect poubelle ; un effet impressionnant si l’aspect poubelle domine, avec les odeurs, la saleté, l’hygiènechamboulée, les déchets, y compris les excréments humains et animaux domestiques.

Si le collectionnisme l’emporte, on dira en anglais hoarding, et en françaissyllogomanie; le DSM 5 parlera d’équivalents de troubles obsessionnels compulsifs.

Ensuite le second, l’absence de demande : c’est quelqu’un qui ne demande rien alors qu’il devrait demander beaucoup pour lui, car il manque de l’essentiel dans son quotidien.

Sans parler de troisième signe, une misanthropie. Entendons par là, des gens qui coupent les liens avec autrui, deviennent revêches, méfiants, cela signifie que les autres ne peuvent les aider à vivre. (journeeActes de la journée d’étude annuelle de l’ORSPERE-SAMDARRA, avec le soutien de la DGS 2014)

En effet chaque situation différente et singulière.  C’est pourquoi nous proposons un accompagnement personnalisé afin de répondre à vos besoins dans le respect de vos attentes et vos capacités.

Nos équipes, peuvent vous accompagner tout au long de l’intervention.

Le nettoyage et la désinfection en cas d’incurie

Le nettoyage de l’incurie dans l’habitat un de nos services. Il est effectué par des professionnels formés pour le traitement de la désinfection des logements, maisons ou appartements, afin d’être efficace, discret, respectueux des personnes et du lieu.

L’utilisation de produits professionnels permet de détruire les bactéries, des agents pathogènes, et les traces de certains composants organiques.

Nos équipes s’occupent préalablement au nettoyage et désencombrement, à l’évacuation des déchets, du tri sélectif et au tri des documents personnels.

Des photos (à but de constatation des travaux en vue du respect des personnes et de la confidentialité) peuvent être prises si nécessaire, avant, pendant et après prestation afin de constater l’efficacité de nos interventions.